Ekain, grotte (Zestoa, Guipuscoa, Espagne)

Description

La grotte d'Ekain (commune de Zestoa, circonscription de Deba, en Pays basque espagnol) se trouve dans une colline calcaire du Crétacé de la rivière Sastarrain, à environ 6 km de la côte littorale actuelle.
Dans l'entrée d'aujourd'hui, de très petite taille, a pu être découvert, à gauche, un gisement d'occupation renfermant une longue séquence de niveaux du Châtelperronien et du Magdalénien inférieur, moyen et supérieur (fig. 1a). Le gisement a été fouillé dans un premier temps par J.-M. de Barandiarán et J. Altuna pendant six campagnes de terrain depuis 1969 (Barandiarán Ayerbe (de) & Altuna 1977, Altuna & Merino 1984) et repris par J. Altuna depuis 2008 (Altuna et al. 2012).
Le niveau Xa correspond au Châtelperronien, tandis que le niveau VII est attribué au Magdalénien inférieur cantabrique. Le niveau VI a été attribué au Magdalénien supérieur final. Les niveaux V, IV et III sont aziliens, tandis que pour le niveau II, les fouilleurs ont reconnu des caractéristiques sauveterriennes aux industries. La reprise par J. Altuna en 2008 semble avoir nuancé la chronologie du niveau VI, dont des problématiques internes et des incohérences dans les datations répondent probablement à un mélange entre Magdalénien inférieur et moyen.
L'accès aux salles ornées se trouve vers la droite, et était comblé par de gros blocs de pierre au moment de la découverte. Une fois passé le secteur exigu, le plafond s'élève en une galerie rectiligne qui monte légèrement, nommée Erdibide. Cette galerie finit dans une salle très ample qui présente plusieurs diverticules et prolongations à gauche et à droite. La première de ces galeries se nomme Auntzei et s'ouvre à gauche (fig. 1b). Le sol est formé de gours, et les parois montrent des restes de polis, dus aux passages des ours, qui ont hiverné dans le fond.
Continuant vers l'intérieur, on arrive à une salle nommée Erdialde. De cette salle, une galerie part vers le sud, sans représentations, tandis qu'à droite se trouve un bloc avec quelques représentations. S'ouvre ensuite la galerie Zaldei où se trouvent la plupart des figurations de la grotte et dont le sol est formé d'un plancher stalagmitique et de gours. Le petit diverticule Artzei, au plafond bas, présente des figurations d'ours, tandis qu'au fond de la grotte, dans la partie nommée Azkenzaldei, ont été placées les dernières représentations de la grotte, dans une salle à sol argileux marqué de bauges d'ours.

Iconographie

Les peintures et gravures d'Ekain ont été découvertes en 1969 par deux membres du Groupe Antxieta puis étudiées sous la direction de J.-M. de Barandiarán (Barandiarán Ayerbe (de) & Altuna 1969). Postérieurement, la grotte fera l'objet d'une autre étude monographique (Altuna & Apellániz 1978) et de quelques trouvailles ponctuelles postérieures (González Sainz et al. 1999, Altuna & Mariezkurrena 2008, Fano et al. 2012, Gárate et al. 2014).
La première figuration se trouve dans la galerie Erdibide, il s'agit d'un trait noir. Si on continue le parcours, toujours à droite, se trouve un protomé de cheval en teinte plate noire qui se place dans l'entrée de la petite galerie Auntzei où se localisent deux gravures d'un cerf et d'une biche ainsi qu'un saumon et quelques bouquetins peints en noir.
Si on retourne dans la salle principale, on retrouve quelques traits noirs ainsi qu'un cheval peint en noir également.
La salle Erdialde s'ouvre après un bloc qui présente une figure de bison et une tête de cheval peintes en noir. Dans la paroi, à droite, une biche et d'autres motifs ont été figurés en noir. Ce bloc se trouve dans l'entrée de la galerie Zaldei, où se situent la plupart des figurations de la grotte, notamment le panneau principal à droite, avec un ensemble de chevaux polychromes et quelques bisons peints, ainsi qu'un poisson, une biche et un bouquetin. À gauche, dans la même galerie, on retrouve une frise de chevaux et deux bisons, ainsi que des empreintes en argile.
Toujours à gauche se trouve une petite niche nommée Artzei où deux ours ont été figurés, une femelle acéphale suivie d'un ourson, peints en noir avec du manganèse provenant de la même salle.
La grotte finit dans la salle Azkenzaldei, située à 19 m de la niche des ours. Là, sur la paroi droite, un deuxième panneau compte sept chevaux, monochromes et polychromes, et des traits verticaux gravés.
Au fond de la grotte sur la paroi gauche, à 13 m du panneau précédent, se trouvent deux gravures probablement réalisées au doigt, sur l'argile. Il s'agit de deux figures de grande taille interprétées comme des rhinocéros laineux, situées à 150 cm du sol actuel.

Représentation(s) d'animal(aux)

Près de l'entrée, dans une salle latérale à gauche, de petite taille et nommée Auntzei (« bouquetin » en basque), se trouve une série de figurations de bouquetins peintes en noir et orientées en vue frontale. La galerie présente d'autres figurations : quelques animaux gravés et une figure de saumon peinte en noir.
Deux bouquetins ont été figurés plus ou moins complets. Les deux autres sont des représentations de la tête et des cornes, et une dernière représentation est plus douteuse, puisqu'elle est réduite à quelques traits (Fano et al. 2012).

Animal(aux) emblématique(s)

Dans la petite galerie d'Auntzei, il y a plusieurs représentations de bouquetins en vue frontale. Pour la plupart, elles sont très schématiques. Seule la figure 7 est plus naturaliste (fig. 2). Ce bouquetin est en vue de face pour la tête et les cornes, larges et légèrement courbées. En revanche, le reste du corps est représenté de profil. Les pattes avant sont projetées pour représenter le mouvement et le corps est rempli de colorant noir. Autour, nous trouvons plusieurs taches rouges. L'ensemble du panneau est peu lisible car la peinture est mal conservée. De toute manière, la position frontale de la tête et le corps en profil sont assez caractéristiques de l'art magdalénien cantabro-pyrénéen.

Licence

Droits

L’ensemble des textes et des images déposés dans la Base Jean Clottes (BJC) sont soumis au droit d’auteur et sont, à ce titre, protégés par les droits de propriété intellectuelle. Toute demande d’utilisation totale ou partielle des textes ou des images doit être soumise au conseil scientifique qui transmettra aux auteurs. Toute utilisation sans accord et citation des auteurs est passible de poursuites judiciaires. Les références doivent être citées comme suit.

Citer ce document

Gárate Maídagán, Diego; Rivero Vilá, Olivia 2022. Ekain, grotte (Zestoa, Guipuscoa, Espagne) in : Averbouh A., Feruglio V. & Plassard F. Dir. Base Jean Clottes - Animal Representation, Les représentations animales depuis la Préhistoire, "Dossier Bouquetin", mis en ligne le 28 Septembre 2022, actualisé le 21 Mai 2024, consulté le 15 Juin 2024, https://animal-representation.cnrs.fr/s/bjc/item/6201

Citer le document original

Gárate Maídagán, Diego; Rivero Vilá, Olivia. Ekain, grotte (Zestoa, Guipuscoa, Espagne) in : Averbouh A., Feruglio V., Plassard F., Sauvet G. Dir. Bouquetins et Pyrénées - II - Inventaire des représentations animales du Paléolithique pyrénéen. Offert à Jean Clottes, Conservateur général du Patrimoine honoraire, 2022, 654 p.

Filtrer par propriété

Relation
Titre Libellé alternatif Classe
Ekain fiche 01
Ekain fiche 02
Ekain fiche 03
Ekain fiche 04
Ekain fiche 05
Ekain fiche 06

Collections

Coordonnées géographiques *

43.2394, -2.25811

Nom du site

Commune

Département / Région

Pays

* Pour des raisons de sécurité des sites archéologiques, les géolocalisations signalées dans la BJC pointent vers les mairies des communes considérées.