Cobrante, grotte (San Miguel de Aras, Cantabrie, Espagne)

Description

La grotte de Cobrante est située dans la localité de San Miguel de Aras sur la commune de Voto (Cantabrie, Espagne). Elle se trouve vers le fond de la vallée de la Clarín, à mi-hauteur du versant du Monte de Cobrante, à une altitude de 150 m au-dessus du niveau de la mer (fig. 1a). La cavité se développe, après un vaste vestibule renfermant un gisement archéologique, sur environ 500 m. Les gravures paléolithiques se situent dans deux zones intérieures. La première prend place sur la paroi droite, au-delà d'un escarpement prononcé de la galerie au fond du vestibule, à environ 80 m de l'entrée ; la deuxième se trouve plus loin, à environ 110 m de l'entrée.
On attribue à M. Sanz de Sautuola la première prospection de la grotte de Cobrante, durant la deuxième moitié du xixe siècle. Au cours du xxe siècle, L. Sierra, J. Carballo, le personnel de région de Santander et les membres du CAEAP ont poursuivi les explorations et découvert du matériel archéologique qu'ils ont attribué à la Préhistoire récente. Dans les années 1960, les membres du Séminaire Sautuola, dépendant du musée de Préhistoire et d'Archéologie de Santander, ont effectué quelques recherches et trouvé des restes rapportables au Paléolithique et à l'âge du Bronze. De la même manière et dirigés par M.A. García Guinea, ils ont prospecté les parois et découvert des gravures pariétales paléolithiques (fig. 1b). À la fin du xxe siècle et au début du xxie siècle, une équipe d'archéologues, dirigée par P. Rasines, a effectué un sondage dans lequel ont été identifiés des niveaux archéologiques du Paléolithique récent et de l'Azilien. Les datations réalisées par 14C-AMS attestent d'occupations aurignaciennes comprises entre 30 000 et 33 900 BP (soit approximativement entre 34 000 et 38 500 cal BP) et d'occupations solutréennes comprises entre 18 100 et 18 700 BP (soit entre 21 900 et 22 550 cal BP). Une révision actuelle des données tend à montrer l'existence d'autres occupations paléolithiques.

Iconographie

L'art pariétal paléolithique de Cobrante est réparti en deux ensembles situés sur la paroi droite de la cavité. Le premier, constitué de gravures très fines, se trouve à environ 80 m de l'entrée et réunit des unités graphiques. Il s'agit d'une biche (no 1) de 57 cm de long et 45 cm de haut et, plus à droite, d'une série de lignes gravées que l'on peut identifier comme une autre possible biche (no 2).
Le second ensemble est à 110 m de l'entrée de la grotte. Il se développe sur une paroi couverte d'un dépôt stalagmitique, partiellement désagrégé et lui aussi très finement gravé. Il se compose de trois petits groupes de motifs répartis du sud au nord
Groupe A : Il réunit une représentation de cerf ou de renne (no 3) de 35 cm de long, figuré la tête en bas, et un arrière-train de cheval (qui pourrait aussi être celui d'un bovidé) de 25 cm de haut (no 4).Groupe B : Il compte quatre unités graphiques que sont un animal non identifié (no 5), sans tête ni train arrière, deux lignes simples et courbes (no 6), un anthropomorphe (no 7), et un bouquetin incomplet (no 8). L'anthropomorphe, vu de face, mesure 17 cm de haut et présente une tête avec de grands yeux, un bec court et crochu, et un corps qui rappelle un rapace nocturne.Groupe C : Il réunit un anthropomorphe en pied d'environ 20 cm avec une tête d'oiseau (no 9), possiblement ithyphallique, et une tête de biche striée (no 10).
Entre les groupes B et C se trouvent quelques lignes sans lecture.
L'art pariétal de Cobrante est chronologiquement attribuable au Solutréen ou au Magdalénien inférieur. L'attribution à cette dernière phase est argumentée par la présence de la biche striée, qui en est un bon marqueur dans l'art pariétal et mobilier cantabrique. On retrouve ce motif sur le Grand Plafond d'Altamira qui offre aussi des gravures anthropomorphes (García Guinea 1968). Cependant, certains chercheurs pensent que les remplissages striés ont pu perdurer sur une longue période (González Sainz, González Morales 1986).

Représentation(s) d'animal(aux)

Cobrante ne compte qu'une représentation de capriné (no 8). Elle appartient au groupe du second locus décoré.
La figure de profil gauche, incomplète, mesure 15 cm de long (fig. 2). La tête, petite, est recouverte d'un voile de calcite. Les deux cornes, courbes, sensiblement parallèles, sont projetées vers l'arrière. Le corps est figuré par une ligne de poitrail et par une ligne cervico-dorsale, reprise sur une autre qui dessine l'arrière du crâne ; aucune patte n'est figurée, pas plus que le ventre. L'image est tracée au moyen de lignes gravées, très fines.

Références

García Guinea 1968, González Sainz & González Morales 1986, Rasines del Río & Serna Gancedo 2002, Montes et al. 2004, Rasines del Río 2009, Rasines del Río et al. 2009a, Rasines del Río & Serna Gancedo 2010.

Licence

Droits

L’ensemble des textes et des images déposés dans la Base Jean Clottes (BJC) sont soumis au droit d’auteur et sont, à ce titre, protégés par les droits de propriété intellectuelle. Toute demande d’utilisation totale ou partielle des textes ou des images doit être soumise au conseil scientifique qui transmettra aux auteurs. Toute utilisation sans accord et citation des auteurs est passible de poursuites judiciaires. Les références doivent être citées comme suit.

Citer ce document

Rasines del Río, Pedro; Luis Serna Gancedo, Mariano 2022. Cobrante, grotte (San Miguel de Aras, Cantabrie, Espagne) in : Averbouh A., Feruglio V. & Plassard F. Dir. Base Jean Clottes - Animal Representation, Les représentations animales depuis la Préhistoire, "Dossier Bouquetin", mis en ligne le 28 Septembre 2022, actualisé le 21 Juin 2023, consulté le 30 Septembre 2023, https://animal-representation.cnrs.fr/s/bjc/item/6210

Citer le document original

Rasines del Río, Pedro; Luis Serna Gancedo, Mariano. Cobrante, grotte (San Miguel de Aras, Cantabrie, Espagne) in : Averbouh A., Feruglio V., Plassard F., Sauvet G. Dir. Bouquetins et Pyrénées - II - Inventaire des représentations animales du Paléolithique pyrénéen. Offert à Jean Clottes, Conservateur général du Patrimoine honoraire, 2022, 654 p.

Filtrer par propriété

Relation
Titre Libellé alternatif Classe
Cobrante fiche 01

Collections

Coordonnées géographiques *

43.328056, -3.505556

Nom du site

Département / Région

Pays

* Pour des raisons de sécurité des sites archéologiques, les géolocalisations signalées dans la BJC pointent vers les mairies des communes considérées.