La Haza, grotte (Ramales de la Victoria, Cantabrie, Espagne)

Description

La grotte de La Haza est située à Ramales de la Victoria, sur la rive droite de la rivière Calera, à proximité de la frontière séparant la Cantabrie de la Biscaye. L'entrée de la grotte se trouve sur la pente méridionale du mont Pando à une altitude assez basse, environ 130 m au-dessus de la rivière qui, après son confluent avec l'Asón, aboutit dans la baie de Laredo, une douzaine de kilomètres plus loin.
La grotte est creusée dans le calcaire urgonien du Crétacé inférieur. Elle se caractérise par l'existence de deux espaces clairement différenciés par un rétrécissement à mi-parcours de sa longueur totale. C'est à cet endroit qu'ont été mis en place un mur, et une porte qui donne accès à la zone décorée. Le porche d'entrée est une vaste ouverture (15 m par 15 m) qui en fait une zone particulièrement lumineuse, mais sans décors. Après le rétrécissement, l'espace intérieur (environ 6 m par 6 m) est d'une hauteur bien moindre, en dépit du vidage récent des sédiments pour aménager la zone. Il s'agit d'une salle de forme elliptique présentant une succession de niches concaves (marmites d'érosion) dans lesquelles se trouvent les entités graphiques.
Aucun gisement archéologique n'a été identifié dans la grotte. Seules quelques pièces en silex ont été mises au jour en surface, immédiatement après la découverte (Sierra 1908 : 109) et pendant les travaux d'aménagement en 1955 (Corchón 1971).

Iconographie

La grotte est constituée de deux espaces différenciés, dont seul l'intérieur est orné. Le décor se répartit, selon García-Diez et Eguizabal Torre (2003), en représentations figuratives (n = 11), représentations géométriques (n = 2), motifs linéaires (n = 2) et concentrations de matières colorantes rouges (n = 13). Il s'inscrit dans une rotonde avec diverses concavités dues à l'érosion, d'accès facile et visibles entre elles. Leur accès était beaucoup moins aisé originellement puisque le sol a été abaissé de près de 1,50 m. Au total, nous reconnaissons quatre panneaux décorés. L'un d'eux (A.I de Moure et al. 1991 ; U6/9 de García-Eguizabal) se situe sur la voûte à l'entrée d'un secteur où se trouvent un signe rectangulaire et les vestiges d'un possible bouquetin très endommagé. Un second panneau (A.II de Moure et al. 1991 ; U1/5 de García-Eguizabal), dans une concavité proche de la précédente, présente trois figures animales (un bouquetin, une biche et un indéterminé), ainsi que d'autres tracés et un bouquetin un peu à l'écart dans une petite concavité adjacente (U9 de García-Eguizabal). Un troisième panneau (A.III de Moure et al. 1991 ; U10/12 de García-Eguizabal) se trouve au fond à droite de la cavité dans une niche formée de plusieurs concavités qui constituent des registres distincts où ont été tracés cinq zoomorphes (dans la partie basse, un boviné complet et une tête de cheval très effacée, au-dessus un aurochs et un cheval complet tournés à gauche et, à leur gauche, un peu à l'écart, un bouquetin complet en profil droit, U13 de García-Eguizabal). Enfin, dans une zone d'accès plus difficile, au fond de la grotte à gauche, se trouvent un cheval et un signe rectangulaire (A.IV de Moure et al. 1991 ; U16 de García-Eguizabal).
Toutes ces figures sont rouges et la plupart d'entre elles utilisent un tracé ponctué fait au doigt. Ce sont de simples silhouettes, avec une patte par paire, à l'exception d'un aurochs réalisé en teinte plate avec deux pattes par paire. Ces figures présentent une grande unité de style et de technique avec la grotte voisine de Covalanas et d'autres grottes cantabriques comme La Pasiega et El Pendo, et Arenaza en Biscaye. Toutes se rapportent à un style antémagdalénien, que l'on peut situer entre le Gravettien et le Solutréen (Gárate Maidagán 2010).

Représentation(s) d'animal(aux)

Dans la grotte, nous avons identifié trois bouquetins peints en rouge sur la roche calcaire dans un état de conservation médiocre (Gárate Maidagán 2010). Une quatrième tête attribuée à cet animal a été reconnue par M. García-Diez et J. Eguizabal Torre (2007), mais elle reste douteuse (U8). Les trois bouquetins complets (U3, U9, U13, voir fiches) sont localisés dans des concavités différentes de la paroi droite. La technique picturale consiste en une succession de points juxtaposés faits avec les doigts enduits de colorants (Gárate Maidagán 2010). Stylistiquement, ces figures appartiennent à la tradition graphique des peintures rouges ponctuées de chronologie gravetto-solutréenne (Gárate Maidagán 2010). Dans la région cantabrique, cette tradition est surtout appliquée aux biches.

Animal(aux) emblématique(s)

La représentation de bouquetin la plus emblématique est une petite figure de 29 cm de longueur, peinte en rouge, mais en partie effacée aujourd'hui. L'animal, probablement un mâle, est presque complet : on distingue son corps et la tête avec une longue encornure quasiment rectiligne et une patte par paire (La Haza f.1).

Licence

Droits

L’ensemble des textes et des images déposés dans la Base Jean Clottes (BJC) sont soumis au droit d’auteur et sont, à ce titre, protégés par les droits de propriété intellectuelle. Toute demande d’utilisation totale ou partielle des textes ou des images doit être soumise au conseil scientifique qui transmettra aux auteurs. Toute utilisation sans accord et citation des auteurs est passible de poursuites judiciaires. Les références doivent être citées comme suit.

Citer ce document

Gárate Maídagán, Diego 2022. La Haza, grotte (Ramales de la Victoria, Cantabrie, Espagne) in : Averbouh A., Feruglio V. & Plassard F. Dir. Base Jean Clottes - Animal Representation, Les représentations animales depuis la Préhistoire, "Dossier Bouquetin", mis en ligne le 28 Septembre 2022, actualisé le 21 Mai 2024, consulté le 16 Juin 2024, https://animal-representation.cnrs.fr/s/bjc/item/6215

Citer le document original

Gárate Maídagán, Diego. La Haza, grotte (Ramales de la Victoria, Cantabrie, Espagne) in : Averbouh A., Feruglio V., Plassard F., Sauvet G. Dir. Bouquetins et Pyrénées - II - Inventaire des représentations animales du Paléolithique pyrénéen. Offert à Jean Clottes, Conservateur général du Patrimoine honoraire, 2022, 654 p.

Filtrer par propriété

Relation
Titre Libellé alternatif Classe
La Haza fiche 01
La Haza fiche 02
La Haza fiche 03

Collections

Coordonnées géographiques *

43.2579, -3.46515

Nom du site

Département / Région

Pays

* Pour des raisons de sécurité des sites archéologiques, les géolocalisations signalées dans la BJC pointent vers les mairies des communes considérées.