Niaux fiche 01

Animal représenté

Famille

Bovidés

Sous-famille

Caprinés

Genre

Capra Linné, 1758

Espèce

Capra sp.

Nom vernaculaire

Bouquetin

Expression

Culture

Numéro d'identification

N° 66, Clottes 1995

Localisation

Salon Noir, panneau III

Nature du support

Calcaire

Typologie

Paroi

Technique de représentation

Dimensions de la figure

L. 290 mm

Partie représentée

Profil ou vue

Sexe

Nombre de cornes

1

Longueur des cornes

Longue

Courbure des cornes

Simple courbure

Annelure des cornes

Sans anneaux

Style de la figure

Composition / Association

Ce petit bouquetin est placé entre les pattes du bison n° 64. Il appartient à une composition au thème bison dominant.

Description

D'après Jean Clottes, le dessinateur aura pris quelque liberté avec la réalité anatomique afin de ne pas empiéter sur le ventre du bison, peint au-dessus antérieurement. Ainsi, la corne de ce bouquetin ne présente pas la courbure habituelle : elle est tracée parallèlement au ventre du bison. Sa queue est relevée, ce qui est caractéristique des périodes de rut.

Licence

Droits

L’ensemble des textes et des images déposés dans la Base Jean Clottes (BJC) sont soumis au droit d’auteur et sont, à ce titre, protégés par les droits de propriété intellectuelle. Toute demande d’utilisation totale ou partielle des textes ou des images doit être soumise au conseil scientifique qui transmettra aux auteurs. Toute utilisation sans accord et citation des auteurs est passible de poursuites judiciaires. Les références doivent être citées comme suit.

Citer ce document

Azema, Jacques 2022. Niaux fiche 01 in : Averbouh A., Feruglio V. & Plassard F. Dir. Base Jean Clottes - Animal Representation, Les représentations animales depuis la Préhistoire, "Dossier Bouquetin", mis en ligne le 28 Septembre 2022, actualisé le 21 Mai 2024, consulté le 20 Juin 2024, https://animal-representation.cnrs.fr/s/bjc/item/6334

Collections

Coordonnées géographiques *

42.8115346, 1.5907856

Nom du site

Commune

Département / Région

Pays

* Pour des raisons de sécurité des sites archéologiques, les géolocalisations signalées dans la BJC pointent vers les mairies des communes considérées.